mardi 6 août 2013

«Moi aussi, je veux du lait!»

Aujourd'hui, j'ai décidé de partager avec vous un de mes outils pour faire la gestion des berlingots de lait. L'école où j'enseignais, les deux dernières années, recevait quotidiennement du lait d'école. Je dois l'avouer, ce lait m'a causé bien des maux de tête. J'ai donc dû penser à un système qui me sauverait du temps et de l'énergie. Je l'ai instauré au courant de l'année dernière. Les élèves ont beaucoup apprécié!

Auparavant, au moment de la collation, je devais demander aux élèves la fameuse question «Qui ne veut pas de lait?». Ainsi, à mains levées, les élèves non-intéressés devaient me faire un signe. Même si je comptais moi-même le nombre de berlingots nécessaires, nous avions toujours des problèmes. Un lait de trop, un lait manquant. Bref, du temps perdu en classe! En conseil de coopération, mes élèves et moi avons tenté différentes méthodes. Sans succès. Pendant le congé des fêtes, j'en ai profité pour créer ce système. Je leur ai expliqué au conseil, et les élèves ont adopté la proposition. 

Pour l'utiliser, chaque élève devait ajouter à sa routine du matin le fait de placer son pictogramme de berlingot numéroté sur la bonne affiche. La première étant pour signifier qu'ils désirent du lait, et l'autre étant le contraire. Le responsable des absences de la classe était également responsable de bouger le picto des élèves absents. De cette façon, le responsable du lait pouvait compter le nombre de pictos nécessaires et partir vers le réfrigérateur de l'école.

Bien que parfois il y ait des erreurs, nous avons remarqué une diminution des problèmes, que le tout se déroulait en silence et sans perdre de temps en classe. Le responsable pouvait également se référer à l'affiche pour savoir qui avait demandé un lait ou non. Pas de chicane!



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire